Hommage à Gérard Turpeau.

La librairie de mes rêves à commencé par être une librairie à Sorèze avant d’être une librairie à Narbonne ou une librairie à Perpignan. En effet son premier marché fut Sorèze, car celui qui a cru en la librairie dès le début est un bouquiniste qui travaillait à Sorèze.

Ce bouquiniste c’est Gérard Turpeau. Je ne peux que vous le présenter brièvement, car malheureusement il est décédé il y a quelque temps. C’était un amis de plusieurs années. D’où l’idée de cette page en son honneur.

Ce fut pour moi un choc. Il était pour moi un point de repère, une balise sur un chemin de montagne. Une lueur dans la nuit du monde du livre. Car, comme je le dit par ailleurs, j’ai une peur terrible de l’inconnu. C’est pour ça que j’avance toujours à tatons. Pour moi Gérard était mon bâton de pélerin. Il m’a permis d’avancer en ayant une certaine compréhension du milieu des bouquinistes.

Il m’a dit : “Tu verras, tu auras toi aussi ton réseau de collègues, mais en attendant je te montrerai le mien”. Il n’a pas eut le temps de tous me les présenter, mais ceux qu’il m’a présenté son devenus de bons amis. Et c’est vrai que j’ai pu agrandir mon groupe de collègues. Pas forcément tous des libraires, mais tous de bonnes relations.

Voici une image qui l’aurait bien fait rire. Il adorait ce genre un peu étrange.